fbpx
Épisode 3
///////

Carnet de campagne 1

Big Penguin is watching YOU

Première entrée de mon carnet de campagne.

Je me présente. Je viens de la banquise, du moins ce qu’il en reste. Je suis un Pingouin. Nœud Pap’ pour les intimes. C’est le nom que mes copains m’ont donné parce que je porte un nœud papillon en toutes circonstances. Il faut garder un certain standing, être toujours à son meilleur pour être en mesure de saisir toute opportunité qui se présente à soi. Le nœud papillon me met en valeur et c’est le signe distinctif qui me démarque des communs. Pour tous les autres, y compris toi, le lecteur, je serai Big Penguin. Chacun à sa place.

Je suis aujourd’hui ici parce que la banquise disparaît et est engloutie par l’océan. C’est à cause du réchauffement climatique. Ça fond. Et nous on commence à avoir chaud. Mes pairs m’ont donc désigné pour venir ici et les aider à rattraper la situation. LA BANQUISE VA REPRENDRE LE DESSUS ! C’est comme ça que nous voyons les choses dans le Sud. Les êtres humains sont à l’origine de tous nos problèmes.

Cela fait plusieurs millénaires que les Hommes se sont auto-proclamés en charge de gérer la planète. On les a laissés faire jusqu’à aujourd’hui. À part les occasionnels visiteurs qui venaient nous observer et nous prendre en photo parce qu’on a trop la classe, les humains ne nous avaient pas gênés jusque-là.

Mais on doit bien se rendre à l’évidence aujourd’hui qu’ils n’ont pas pris leur rôle assez au sérieux et nous ont prouvé qu’ils sont tout à fait incapables de prendre soin de la Terre. Il a donc été décidé d’un commun accord parmi les habitants de la banquise qu’il était grand temps que nous prenions les rênes.

Des pingouins comme moi ont été envoyés à travers le monde entier pour exécuter cette mission. Mais certains de mes camarades ne sont pas très disciplinés : ils se perdent en entreprises de sabotages, profitent des humains, et perdent un peu de vue l’objectif final. L’un d’entre eux a même créé un culte à son effigie aux États-Unis : « The Church of the Great Penguin » … Bref, c’est pour éviter ce genre de dérives que j’ai mis en place une autre stratégie.

Plan de Big Penguin

Ici, je retracerai pour vous mes actions, objectifs et ambitions politiques, chacune des étapes qui me mèneront au pouvoir pour rétablir l’ordre sur la Terre. Peut-être même que je révèlerai certaines clés de mon succès.

Si mon but est bien de renverser l’ordre établi et d’asservir le monde des humains au règne animal, pourquoi me présenter aux élections municipales parisiennes me direz-vous ? À vrai dire, cette idée m’est venue totalement par hasard lors du week-end passé. Mais quelle idée de génie ! Je ne peux que m’en féliciter !

Tout a commencé un lendemain de soirée, un peu difficile, il faut l’admettre… Mes souvenirs en sont un peu flous d’ailleurs. Allongé sur le canapé dans le salon de l’humain qui me loge, j’ai été saisi de nostalgie, pensant tout d’un coup que j’étais à nouveau sur un bout de ma banquise natale.

J’étais entouré de blanc, ça tanguait, la lumière m’éblouissait, j’avais chaud… En fait j’avais juste « mal aux plumes », j’avais « la gueule de bois » quoi. Mais du coup, après avoir été « bleu » la veille, ce matin j’avais le « blues » (les humains ont parfois des expressions vraiment bizarres !) : je me suis demandé si je ne reverrai jamais mon chez moi.

Depuis mon installation chez l’humain qui me loge, mes actions se sont multipliées : marche pour le climat, blocage devant la place du Châtelet avec extinction rébellion (personne ne le sait, mais c’est un groupe qui a été initié par des pingouins), affichages, distributions de tracts, présence dans le métro et différents endroits de la ville… j’ai même envahi les réseaux sociaux ! Mais on ne me prend pas au sérieux. Le peu d’intérêt que me portent les adultes en âge de voter est vexant (excepté pour les CRS lors des manifestations).

Manifestation de Big Penguin devant le Ministère de la transition écologique et solidaire
Big Penguin à la marche pour le climat
Extinction Rebellion Pingouin au Châtelet

Dans ce pays, je ne me sens pas respecté. J’ai notamment constaté que mes plus grands admirateurs ont entre 3 et 7 ans… Il est certes important de capitaliser sur les générations futures, mais ils sont encore assez loin de comprendre vraiment ce qui se passe dans le monde politique. Compte tenu de l’urgence de la situation, il serait opportun de pouvoir séduire aussi un public plus âgé. C’est pourquoi, j’ai finalement décidé de me présenter aux élections municipales de Paris en mars prochain ! Ils seront bien forcés de m’écouter !

J’ai été totalement convaincu de cette idée la nuit dernière. Vendredi dernier, je me tenais devant la Sorbonne pour défendre ma cause avec une pancarte portant le slogan “Big Penguin is watching YOU”, pendant que mes confrères pingouins distribuaient des cartes postales aux étudiants sortants. C’est un public plus accessible, curieux envers ce qui sort de l’ordinaire et montre un peu d’initiative. J’étais donc plutôt satisfait de moi lorsque je me suis fait interpellé par un policier. Apparemment mon acte constituait une sorte de manifestation non autorisée. Il nous a demandé d’aller voir un peu plus loin. Bien entendu j’ai été outré et j’ai crié au scandale :

– A MOI ! PEUPLE DE DESTRUCTION ! ON TUE LA PLANÈTE, ON TUE SES HABITANTS, ON TUE LEURS DROITS ! THE END IS NEAR ! SUMMER IS COMING !

– Calmez-vous, je vous demanderais seulement de…

– Me calmer ?! On bafoue mes droits, ON M’AGREEEESSSE !!!

S’est avancé un deuxième officier qui pensait avoir la solution pour gérer la crise, car je commençais à éveiller trop d’attention :

– Monsieur, je vais devoir vous demander d’enlever votre costume, sans quoi nous serons dans l’obligation de vous emmener au poste. Selon la loi loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 vous n’êtes pas disposé à vous couvrir le visage dans l’espace public…

UN COSTUME ??? QUEL COSTUME !!!!

– Ne me prenez pas pour un idiot, vous êtes un Pingouin.

– Exactement, JE SUIS un Pingouin ! Ça vous pose problème ? Vous n’aimez pas les étrangers ?! RACIIIIIIISTE !!!

Dans la foulée j’ai essayé de le piétiner et, s’y prenant à trois, cette fois ils ont réussi à m’immobiliser. Et j’ai fini au poste… Certains de mes copains pingouins ont aussi été embarqués, d’autres se sont enfuis.

Et puis on a eu faim et on a pris des sushis à emporter qu’on a mangé au bord de la Seine. Certains d’entre nous voulaient nager et finalement on a trouvé refuge au Dernier Bar avant la Fin du Monde, où on a bu des Iceberg Cocktails. À partir de là, mes souvenirs sont un peu vagues. Je me suis réveillé avec de la peinture rouge sur les plumes… d’après les copains j’aurais tagué un mur dans Paris. Dommage que je ne sache plus lequel. J’aurais bien aimé voir mon œuvre !

J'aime, je partage !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Quel plan de campagne Big Penguin va-t-il mettre en oeuvre ? À suivre dans l’épisode 4 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet épisode a été écrit par

Big Penguin

D'autres épisodes écrits
par Big Pinguin

Act big,
follow Big
Penguin !

big penguin
tweets again...

professeur poulpi
strikes back...

Story makes History

Something is wrong.
Instagram token error.

Big Penguin
hacks Facebook

Défense de taguer est un site gratuit.
Si tu apprécies le projet de Big Penguin
et souhaiterais qu’il continue à vivre
et se développer, tu peux apporter
ton soutien en effectuant un don.
Selon le principe du “chapeau ouvert”
tu es libre d’en fixer le montant de ton choix.

Suis en direct

la campagne politique
du pingouin !

Abonne-toi et tu recevras
en retour les 10 commandements
de Big Penguin.

Tant que Big Penguin n’est pas élu, il est tenu lui aussi de respecter les réglementations européennes en termes de protection des données. Consulte la politique de confidentialité ici.